• Accueil
  • > Qui dilapide l’argent du comité d’entreprise????

Qui dilapide l’argent du comité d’entreprise????

Posté par focordier le 1 mars 2013

La CGT a diffusé un tract incriminant certains membres du CE avec des documents internes pour faire croire aux salariés que ses membres « tapent » dans la caisse.

Ce qu’il faut savoir sur ces documents c’est qu’ils n’étaient pas cacher par le CE mais qu’ils n’ont pas vocation à être diffusé aux salariés. Je laisserai au CE le soin de régler ce point avec la justice si besoin.

Quels sont ces documents?

1 – Une lettre de remerciement de la part du secours populaire français.

Comme il a déjà été expliqué sur le blog FO, le CE a fait un don de 5 places de cinéma en 2011 suite à une demande du secours populaire français (5×6€=30€). C’était pour la bonne cause.

Jusqu’à preuve du contraire, il n’a jamais été interdit au CE de faire un don auprès d’associations caritatives. C’est abjecte de dénoncer l’entre-aide pour les plus démunis.

2 – Une facture de restaurant.

Cette facture date du 11 décembre 2010. En réalité, il s’agissait du jour de l’arbre de Noël organisé par le CE (séance de cinéma et la venue du Père Noël pour les enfants).

Comme chaque année, le CE prépare la salle le matin avant d’accueillir les salariés l’après-midi.

Comme chaque année aussi, les élus CGT ne participent pas aux préparatifs (pourtant ils y sont conviés comme tous les membres) mais ils viennent uniquement pour se faire rincer le gosier l’après midi.

Ce jour là, deux salariés se sont proposés pour donner un coup de main. Parmi l’un des deux, un camarade ne pouvait pas faire garder ses enfants c’est pour cela qu’ils sont venus avec leur père (qui va être ravi de savoir qu’ils sont montrés du doigt dans un tract) et invités à déjeuner le midi (2×6,05€=12,10€) pour les services rendus. Et le CE est accusé d’avoir été reconnaissant ?

Ces dépenses sont légales et permises dans la mesures où cela n’arrive pas tous les jours.

Ce que reproche la CGT Cordier au CE est une dépense de 42,10€. A ma connaissance, les factures qui ont été réglées par le CE pour les formations CGT dépassent les 1700€ !!

Légal ou pas?

Le comité d’entreprise doit prendre en charge les formations des élus du comité d’entreprise mais pas les stages syndicaux.

Chez FO, les adhérents ont participé à de nombreux stages syndicaux depuis 2006 et JAMAIS ils n’ont ramené la moindre facture au CE. Le salaire est maintenu par l’entreprise (via les organismes paritaires collecteurs agrées), les frais de déplacement, les repas et la formation sont pris en charge par le syndicat.

Ce que reproche le comité d’entreprise à la CGT :

1 – Ces « factures » de stages sont faites par des syndicats qui n’ont pas de numéro d’agrément délivré par le ministère du travail. Donc il ne peuvent pas facturer ces stages.

2- Ces stages n’étaient pas destinés aux membres du CE.

3 – Le secrétaire et le trésorier ont été trompés car c’est une pratique qui s’est faite avant qu’ils occupent ces postes au CE.

Pour info, chaque salarié à le droit de faire des formations syndicales à hauteur de 12 jours par an mais en aucun cas c’est au CE de payer la note. C’est la loi!! Mais certains ne doivent pas bien la connaître ou préfère l’ignorer quand il s’agit de pognon.

En conclusion, la CGT tente de vous faire croire qu’elle est dans son bon droit et que le CE se sert dans la caisse pour « dilapider* » 42,10€ en 2 fois (2010 et 2011).

Si le bilan des 3 dernières années de la CGT et de ses élus est uniquement d’avoir cherché à discréditer les autres organisations syndicales. C’est un bilan plutôt maigre.

Et si leurs seuls adversaires sont le patronat, le MEDEF et le gouvernement, je ne comprend pas pourquoi ils crachent à la gueule du CE constamment…

 

A VOUS DE JUGER

Michael DULOQUIN,

Délégué syndical FO CORDIER

* définition de dilapider: dépenser avec excès et avec désordre.

Laisser un commentaire

 

TE HOA NO TE PORINETIA |
Association "Pourquoi Pas" |
LA CRINIERE de KOUMAC |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirs
| CSF MEINAU - confédération ...
| château de l'Isle